Les dernières mises à jour
 
Accueil > Emploi Formation professionnelle > Aides à l’emploi > CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) STARTER : un appui aux employeurs du (...)

CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) STARTER : un appui aux employeurs du secteur marchand pour le recrutement des jeunes en Hauts-de-France

| Publié le 22 mars 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le CONTRAT STARTER est une déclinaison du contrat unique d’insertion (CUI) contrat initiative emploi (CIE). C’est un dispositif exceptionnel qui permet aux employeurs des Hauts-de-France de bénéficier d’une aide de 45% du SMIC pour l’embauche de jeunes. Nouvel arrêté préfectoral du 24 février 2017 fixant le montant des aides de l’État pour le CIE applicable à compter du 1er mars 2017.

Qu’est-ce qu’un contrat unique d’insertion (CUI) ?

Les contrats uniques d’insertion (CUI) : contrats d’accompagnement dans l’emploi (CAE), contrats initiative emploi (CIE) et contrats initiative emploi–starter (CIE Starter) permettent de favoriser l’accès durable à l’emploi des personnes rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle. Ces emplois permettent à l’employeur de bénéficier d’aides sous forme de subventions à l’embauche (« aide à l’insertion professionnelle ») et d’exonérations de certaines cotisations. En contrepartie, l’employeur s’engage à mettre en œuvre pour le salarié un parcours d’insertion et de qualification (parcours qualifiant, préparations aux concours de la fonction publique, périodes d’immersion en entreprise, recrutement en CDI). Le suivi du parcours professionnel du salarié en CUI est assuré par un référent désigné par l’employeur.

Le contrat initiative emploi-starter

Le contrat starter est un contrat aidé dans le secteur marchand à destination des jeunes rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle. Il a pour but, grâce à une aide financière à l’employeur, de faciliter l’accès durable à l’emploi des jeunes.
Il est une déclinaison du CUI-CIE réservé aux jeunes de moins de 30 ans sans emploi présentant, dans la région Hauts-de-France, au moins l’une des caractéristiques suivantes :

  • Avoir bénéficié d’un EAV dans le secteur non marchand ;
  • Résident dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) ;
  • Avoir été suivi dans le cadre d’un dispositif deuxième chance : Garantie jeunes, écoles de la deuxième chance, EPIDE.

Le salarié embauché en contrat starter peut bénéficier d’un accompagnement, de formations ou de la validation des acquis de l’expérience. Pendant la durée du contrat, l’employeur s’engage à mettre en œuvre les actions prévues dans la convention (formation, accompagnement, VAE…) favorisant l’accès rapide à un emploi durable (CDI ou CDD de plus de six mois).

Les aides pour l’employeur
L’aide mensuelle versée est fixée au niveau national et traduite au niveau régional par un arrêté préfets de région dans la limite de 45 % du SMIC horaire brut et dans une limite hebdomadaire horaire.

Les particularités en Hauts-de-France

Arrêté préfectoral du 24 février 2017 fixant le montant des aides de l’État pour le CIE applicable à compter du 1er mars 2017 avec ses annexes 1 et 2

Maintien du taux de 45% pour 30 heures hebdomadaires.
Il est une déclinaison du CUI-CIE réservé aux jeunes de moins de 30 ans sans emploi présentant, dans la région hauts-de-France, au moins l’une des caractéristiques suivantes :

  • Avoir bénéficié d’un EAV dans le secteur non marchand ;
  • Résident dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) ;
  • Avoir été suivi dans le cadre d’un dispositif deuxième chance : Garantie jeunes, écoles de la deuxième chance, EPIDE.
En savoir plus :

À QUI S’ADRESSER ?

Documents à télécharger :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics