Les dernières mises à jour
 
Accueil > La Direccte > Espace presse > Communiqué de presse - 3 septembre 2017 - Braderie de Lille : bilan de (...)

Communiqué de presse - 3 septembre 2017 - Braderie de Lille : bilan de l’édition 2017

| Publié le 4 septembre 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord se réjouit que la mobilisation importante des forces de sécurité, des services de secours et de santé, en lien avec ceux de la mairie de Lille, durant le week-end des 2 et 3 septembre ait permis de garantir le bon déroulement de la braderie et des courses pédestres.

Plus de 3 000 agents des services de l’État - policiers, gendarmes, douaniers, militaires, agents de la direction départementale de la protection des populations (DDPP), de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) et de la préfecture - ont été mobilisés pour assurer la sécurité des visiteurs.

600 agents des services de secours aux personnes, Samu, sapeurs-pompiers et secouristes (Croix Rouge, Croix Blanche, ADPC 59, UNASS Nord de France) ont travaillé en lien avec les services de la mairie de Lille, de la Métropole Européenne de Lille, les différents opérateurs de transports (SNCF, Transpole…) et les sociétés privées de sécurité.

Le centre opérationnel départemental (COD) activé, en préfecture du Nord sera levé dans la soirée La cellule d’information et d’appui à la braderie, constituée de fonctionnaires volontaires mise en place vendredi après-midi a permis d’éviter la saturation des lignes de secours et de réorienter les appels vers les services compétents.

S’agissant de l’ordre public, la police nationale a procédé à 81 interventions. Elles ont donné lieu à 24 interpellations (contre 16 en 2015) dont 2 mandats d’arrêts identifiés à la faveur d’un contrôle. Pendant toute la durée de la braderie, environ 5 000 personnes ont été contrôlées de façon aléatoire. 9 personnes ont été en outre interpellées pour ivresse publique manifeste (2 en 2015). 3 opérations de déminage ont été réalisées avec succès.

Le préfet se félicite du strict respect des axes rouges, interdits à la braderie et permettant ainsi l’accès des secours en cas de besoin, par l’ensemble des participants à la braderie, exposants et visiteurs. 171 véhicules ont été mis en fourrière et 37 véhicules ont été déplacés afin d’assurer la fluidité nécessaire. La mobilisation des forces de l’ordre dans les transports en commun explique aussi un taux d’infraction inférieur à celui habituellement constaté lors des week-ends.

La police aux frontières a procédé au contrôle de 830 bagages et d’environ 3200 personnes. Les services de secours ont pris en charge 321 personnes dans les 15 postes de secours, donnant lieu à 117 hospitalisations dont 4 urgences absolues. Les 6 personnes perdues, dont 4 enfants, ont toutes été rapidement retrouvées (17 en 2015).

La direction régionale des douanes et droits indirects de Lille a participé à la sécurisation générale de la braderie et mis en place un dispositif coordonné mobilisant, sur le site de la braderie, 33 agents pour la recherche de marchandises prohibées, notamment les contrefaçons ou le tabac importé en contrebande. Des contrôles et surveillances ont été organisés en amont de la braderie, sur le trafic routier, mais également sur les autres vecteurs d’acheminement de marchandises, ainsi qu’au sein de la braderie. 4 contrôles ont fait suite à un contentieux pour un total de 1097 contrefaçons.

La direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) a procédé à des contrôles dans le cadre de la lutte contre le travail illégal. 27 établissements et 133 salariés ont été contrôlés. Au total, 8 établissements non en règle pour 27 salariés en situation de travail illégal ont été recensés.

Les services de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) ont effectué des contrôles la semaine précédant la braderie dans les restaurants sédentaires dans la zone braderie et les ont poursuivis durant l’événement. Ainsi, des équipes de la DDPP associées à des agents des services d’hygiène de la ville de Lille ont procédé à des contrôles portant notamment sur la qualité sanitaire des aliments vendus sur place (respect des délais de péremption et des températures contrôlées, conditions d’hygiène). Lors des 76 contrôles effectués 276 kilos de denrées ont été retirés de la consommation et détruits. La DDPP souligne le bon respect des règles d’hygiène par les restaurateurs de Lille et l’amélioration des conditions de détention et de préparation des denrées sur les stands. Les anomalies relevées conduisant à la destruction des denrées tiennent pour la plupart au non-respect des températures de conservation des aliments.

Le préfet remercie à nouveau l’ensemble des personnes mobilisées qui ont concouru au très bon déroulement de la Braderie de Lille.

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics