Direccte Hauts-de-France
Accueil > Travail, relations sociales > Travail illégal > La coopération franco-belge face au travail illégal

La coopération franco-belge face au travail illégal

| Publié le 6 octobre 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le travail non déclaré ne s’arrête pas à la frontière, il en est de même pour les agents de l’inspection du travail français et belges. La mise en œuvre de la coopération franco-belge s’adapte aussi bien aux situations de travail illégal qu’aux circonstances sanitaires. Exemple.

Malgré la pandémie, le travail de concertation s’est poursuivi à distance le 28 septembre 2020 entre la Secrétaire Permanente de l’inspection du travail du Contrôle des Lois Sociales de Bruxelles, la correspondante du Bureau de Liaison déconcentré de Lille, les agents des unités régionales d’appui et de contrôle du travail illégal des Direccte Hauts-de-France et Grand Est et leurs homologues Belges de l’inspection du travail du Contrôle des Lois Sociales.

Une coopération franco-belge sur la durée

La coopération franco-belge est basée sur des échanges dans le cadre de stages d’immersion, qui permettent aux agents Belges et Français de traverser la frontière pour observer plusieurs jours les services, les acteurs et les pratiques de contrôles. Ces stages favorisent des échanges de pratique entre la France et la Belgique, et permettent d’identifier tous les acteurs mettant en oeuvre l’arrangement franco-belge. La conférence de septembre a également porté sur l’actualisation de la plaquette de présentation de l’arrangement franco-belge et sur la planification d’actions concertées ou conjointes sur les secteurs d’activité suivants : secteurs forestiers, transport, construction, nettoyage dans les transports aériens et maintenance industrielle.

La conférence du 28 septembre 2020 renforce un partenariat de qualité, basé aussi bien sur le partage d’expérience que sur la co-construction de contrôles franco-belges. Ainsi, la coopération se veut aussi pragmatique qu’efficace.

--

Webmestre |