Les dernières mises à jour
 
Accueil > Travail Relations sociales > Politiques du travail - relations sociales > Santé et sécurité au travail > Le Plan régional santé au travail (PRST) 2016-2020 en Hauts-de-France

Le Plan régional santé au travail (PRST) 2016-2020 en Hauts-de-France

| Publié le 12 juillet 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

le 3ème Plan régional santé au travail (PRST 3) a pour objectif de définir la politique régionale de santé au travail pour la période 2016-2020 dans les Hauts-de-France.

Le troisième plan santé au travail 2016-2020 constitue la feuille de route des acteurs institutionnels programmant les actions en santé au travail sur les quatre prochaines années.

Prévention, le maître-mot

Il porte un renouvellement important de la politique de santé au travail en accordant la primauté à la prévention primaire par le développement de la culture de prévention et en valorisant la Qualité de vie au travail (QVT), levier de santé, de performance économique et sociale de l’entreprise. La santé au travail n’est plus abordée uniquement sous le prisme de la pathologie mais selon une approche privilégiant la promotion de la santé et le bien-être des travailleurs.

Face à la grande diversité des risques, tous les acteurs sont incités à s’approprier cette culture de prévention, fondée avant tout sur l’action concrète à partir des situations de travail réelles. Les dynamiques collectives déployées dans les entreprises, sur les territoires s’appuieront sur la professionnalisation des entreprises et la nécessaire montée en compétences des personnes mobilisées pour l’amélioration des conditions

de travail au sein des entreprises, qu’il s’agisse des employeurs, des salariés ou de leurs représentants (Comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), des Délégués du personnel (DP)) afin de renforcer leur autonomie et leur capacité d’agir.

Secteurs prioritaires, publics cibles et PME en ligne de mire

L’éparpillement des actions doit être évité afin de renforcer l’efficacité des opérations menées dans le cadre du Plan régional de santé au travail (PRST) : des actions moins nombreuses mais reposant sur le partenariat entre plusieurs acteurs. La capacité collective des acteurs de la prévention est exploitée pour faire vivre l’approche de la prévention primaire par la complémentarité et la coordination des actions. Cette approche constitue l’un des objectifs fixés par les acteurs régionaux de la prévention.

En région Hauts-de-France, le PRST se concentre sur des secteurs prioritaires dont les services à la personne et la construction. Les actions se focalisent également sur des publics cibles, identifiés en raison de leur fragilité face aux risques professionnels tels que les jeunes ou les nouveaux embauchés, ou de leur positionnement dans la chaîne de responsabilités à l’instar des donneurs d’ordre ou des maîtres d’ouvrage.

Enfin, le diagnostic régional relatif à la santé au travail a révélé la sinistralité préoccupante des TPE-PME, notamment des établissements comptant entre 20 et 49 salariés. Ces structures ont davantage besoin d’être accompagnées et outillées. À ce titre, les actions de prévention seront amplifiées par la mobilisation du « Réso » déployé en région Hauts-de-France. Ce mode d’organisation est destiné à rapprocher, via la coordination des visites d’entreprises,les aides et expertises publiques du tissu des TPE-PME, quels que soit leurs besoins, leurs secteurs ou leurs implantations.

Une très large concertation

Le troisième plan national de santé au travail porte également un renouvellement important dans sa méthode d’élaboration. Ce plan est entièrement fondé sur les orientations définies par les partenaires sociaux au sein du Conseil d’orientation des conditions de travail (Coct). Il accorde ainsi une place centrale aux partenaires sociaux pour garantir l’efficacité des actions en santé au travail. En effet, les conditions de travail et la santé au travail ne peuvent être considérées comme relevant uniquement du domaine technique et médical, de spécialistes, d’experts et de
« sachants ». En termes d’effectivité, le rôle des employeurs, des travailleurs et de leurs représentants doit être renforcé dans le cadre du dialogue social.

En région Hauts-de-France, le PRST3 s’est construit en mobilisant une très large concertation entre tous les acteurs de la prévention dans le prolongement du Plan régional de santé au travail 2. Il est élaboré au sein du Comité régional d’orientation des conditions de travail (Coreoct) après la phase de consultation des acteurs locaux de prévention. Cet espace de dialogue multipartite devient le lieu de l’élaboration de la politique de prévention et de la coordination des acteurs de la santé au travail. Il réserve une place particulière aux partenaires sociaux, lanceurs d’alerte vigilants et relais d’impulsion.

Développer la culture de prévention au plus près des travailleurs

Cette stratégie en matière de santé au travail adopte une approche transversale et croise d’autres politiques publiques.

Elle s’articule avec le plan régional d’insertion des travailleurs handicapés (PRITH) couvrant les dimensions orientation, formation professionnelle, emploi et maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap ou en risque de désinsertion professionnelle. Elle recherche également une complémentarité entre santé au travail et santé publique, dans le cadre du Plan régional santé environnement (PRSE) et du plan régional santé (PRS).

Elle inclut enfin les orientations stratégiques des organismes régionaux de prévention [Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), Mutualité sociale agricole (MSA), Organisme préventeur de prévention du bâtiment et travaux publics (OPPBTP), Association régionale pour l’amélioration des conditions de travail (Aract)] en s’appuyant sur un partenariat structuré et des collaborations avec l’ensemble des acteurs régionaux en santé travail qui contribuent au décloisonnement des regards et des pratiques.

Le PRST3 Hauts-de-France repose ainsi sur la complémentarité opérationnelle des acteurs de la santé au travail : il doit favoriser la mise en place d’actions réalisables, mesurables et déclinables dans les entreprises. Le développement de la culture de prévention doit en effet être engagé au plus près des travailleurs et des situations de travail réelles.

En savoir plus :

Lien internet vers le PRST (livre numérique pouvant se feuilleter ou flip book sur le site Calaméo) : http://fr.calameo.com/read/0051606962907ecf6591c

Sur le site du ministère du travail (Plan de santé au travail 2016-2020 / PST3) : http://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/plans-de-sante-au-travail/article/plan-de-sante-au-travail-2016-2020-pst-3

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics