Accueil > Emploi Formation professionnelle > Emploi - mobilité professionnelle > Les accords agréés, levier pour favoriser l’emploi des travailleurs handicapés (...)

Les accords agréés, levier pour favoriser l’emploi des travailleurs handicapés dans les entreprises des Hauts-de-France

| Publié le 14 juin 2018 | Dernière mise à jour le 15 juin 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le 24 mai 2018 se tenaient à Arras les premières « Matinales du plan régional d’insertion professionnelle des travailleurs handicapés (PRITH) 2016-2020 des Hauts-de-France ». Organisé par la Direccte Hauts-de-France Elles avaient pour thème les accords agréés en faveur des travailleurs handicapés, un des moyens pour l’entreprise de satisfaire son obligation d’emploi. Coup de projecteur.

Ces Matinales étaient destiné aux chefs/ffes d’entreprises, directeurs/trices de ressources humaines et leurs collaborateurs/trices des entreprises régionales comportant un effectif de plus de 100 salariés ainsi qu’aux partenaires du PRITH et ont réuni quelques 70 participants.

Travailleurs handicapés en entreprise : sensibiliser, accompagner, partager

Ces Matinales étaient une première étape pour informer et sensibiliser concrètement les participants sur les accords agréés. L’objectif étant d’accompagner les entreprises qui s’interrogent sur l’intérêt de s’engager dans cette démarche ; les aider à une compréhension des enjeux, les informer sur la méthodologie – les types d’actions possibles et les acteurs mobilisables en soutien, diffuser des exemples d’actions et de partager les retours d’expérience.

Le témoignage des représentants des Groupes Bonduelle et Happy Chic, qui mettent en œuvre des accords agréés handicap, a permis un partage d’expérience fructueux avec les participants. Chaque entreprise possède ses spécificités, sa propre culture, ses process. Or, l’accord agréé en faveur des travailleurs handicapés ne trouvera son ancrage et son sens que si elle est en cohérence avec la stratégie générale de l’entreprise, ses contraintes, sa culture et son environnement.

Les accords agréés, levier pour favoriser l’emploi des travailleurs handicapés en entreprise

Développer l’emploi des personnes handicapées dans l’entreprise nécessite un engagement de tous :

  • Celui du chef d’entreprise qui doit convaincre tous les salariés de son bien-fondé ;
  • Celui des salariés et des managers qui se mobilisent pour les accueillir ;
  • Celui du salarié handicapé, enfin, qui doit prendre sa place dans l’entreprise.

Les accords en faveur des travailleurs handicapés sont un excellent levier pour favoriser cet emploi et traiter de l’ensemble de ces questions.
C’est la raison pour laquelle le PRITH et la Direccte Hauts-de-France ont souhaité être à l’écoute et soutenir les entreprises qui s’engagent dans cette démarche, afin d’en accélérer le développement. Dans la région Hauts-de-France, 15 groupes ou entreprises sont signataires d’un accord agréé en faveur des travailleurs handicapés. S’y ajoutent également les établissements impliqués dans les accords signés par leur siège social, situé en dehors du périmètre régional.

Qu’est-ce qu’un accord agréé ?
L’accord agréé a pour objectif la mise en place d’une politique globale d’emploi des personnes handicapées.
L’accord constitue une feuille de route pluriannuelle concertée, comprenant des actions concrètes – positives et adaptées aux réalités de l’entreprise et de ses salariés afin de faire avancer et d’intégrer la question du handicap dans le fonctionnement de l’entreprise.
Ces accords peuvent être négociés au niveau du groupe, de l’entreprise ou de l’établissement.
L’accord agréé par l’État est une modalité de réponse à l’obligation légale d’emploi des travailleurs handicapés. Il doit comporter obligatoirement un plan d’embauche en milieu ordinaire et un plan de maintien dans l’entreprise et au moins un des deux plans suivants :
  • Un plan d’adaptation des salariés aux mutations technologiques,
  • Un plan d’insertion et de formation.



Vues de la salle le 24 mai 2018 à Arras

L’accord agréé : un outil qui a fait ses preuves

  • L’analyse des bilans des accords agréés arrivés à terme, au plan national, a montré :
  • Un taux d’emploi en augmentation à l’issue de l’accord. Le taux d’emploi de travailleurs handicapés en fin d’accord progresse en moyenne de 0,5 points dans les entreprises sous accord.
  • Des résultats tangibles sur la durée des accords. Très concrètement, les 117 accords agréés arrivés à terme en 2015, ont permis 12 400 recrutements de personnes en situation de handicap, dont 77% en emploi durable (CDI ou CDD de plus de 6 mois). Ils ont également permis de conclure près de 2 000 contrats en alternance et d’accueillir près de 1 300 stagiaires. Enfin, 14 000 actions de maintiens dans l’emploi ont été conduites, dont 2/3 se sont traduites par des aménagements de poste.
  • L’existence et la nécessité d’une animation de l’accord. 94,6% des accords ont des référents au niveau local. A l’expiration de leur accord, les trois quart des entreprises sous accord renouvellent leur engagement.

Plus globalement, les retours d’expérience des entreprises mettant en œuvre un accord montre que :

  • L’accord agréé offre à l’entreprise la liberté et l’autonomie dans la gestion financière des actions de la politique handicap de l’entreprise ;
  • Dans le cadre de la politique diversité de l’entreprise, l’accord agréé permet de se consacrer spécifiquement aux salariés de l’entreprise et non de donner une simple contribution financière ;
  • Les possibilités en termes d’actions sont décuplées avec la mise en place d’un accord agréé, en y élaborant des réponses adaptées au contexte économique et social de l’entreprise ;
  • L’accord agréé est un levier d’action non négligeable en terme de recrutement de salariés (avec l’amélioration du taux d’emploi des travailleurs handicapés dans les entreprises sous accord) et dans la gestion des situations de désinsertion professionnelle de certains salariés confrontés à l’inaptitude, à l’usure professionnelle, à l’âge qui peuvent se présenter dans l’entreprise ;
  • L’accord agréé permet d’inclure véritablement les partenaires sociaux et de s’engager formellement envers eux sur des objectifs précis ;
  • L’accord agréé contribue à améliorer le climat interne et à valoriser l’image de l’entreprise vers l’externe.
En savoir plus :

Le site du PRITH Hauts-de-France : http://www.prith-hauts-de-france.org/

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics