Les dernières mises à jour
 
Accueil > Économie Entreprises > Filières économiques > Les créateurs de la mode roubaisienne à la Monte-Carlo Fashion (...)

Les créateurs de la mode roubaisienne à la Monte-Carlo Fashion Week

| Publié le 15 mai 2018 | Dernière mise à jour le 16 mai 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Grâce à la mobilisation de la Direccte Hauts-de-France, 7 jeunes créateurs de la mode roubaisienne présentent, à partir du 16 mai, leurs œuvres à la Monte-Carlo Fashion Week. Éclairage sur la North Touch en création textile.

Faire travailler ensemble acteurs locaux de la mode et entreprises innovantes du textile

L’action initiée par la Direccte visait à fédérer les acteurs locaux de la mode (professionnels, étudiants…) et leur faire rencontrer les entreprises innovantes du textile dans l’écosystème roubaisien afin qu’ils travaillent ensemble.

Les fonds de revitalisation de la zone d’emploi Roubaix-Tourcoing ont été mobilisés pour financer toute les étapes nécessaires au projet et faire passer de jeunes créateurs nordistes devant le public international de la Monte-Carlo Fashion Week. Cela a notamment permis de financer les prototypes des modèles confectionnés (y compris les accessoires) ainsi que certains aspects innovants dans la démarche (modélisation 3D, réalité virtuelle…).

Maisons de Mode (Lille - Roubaix) à la manoeuvre
Le projet a été porté par l’incubateur Maisons de Mode, installé à Roubaix (au Vestiaire, situé au pied du musée La Piscine, dans un espace rénové accueillant 8 boutiques-ateliers, un collectif de créateurs design et mode ainsi que différents événements tout au long de l’année] et à Lille (au Jardin de Mode avec 7 boutiques ateliers). Maisons de Mode a coordonné le projet (organisation du jury de sélection des créateurs, relation auprès de l’organisateur de la Monte-Carlo Fashion Week

Permettre aux acteurs roubaisiens de se faire connaître sur la scène internationale

Au final l’action réalisée permettra à 7 jeunes créateurs de la mode roubaisienne de participer à l’ouverture de la Monte-Carlo Fashion Week (le 16 mai) avec la présentation de 40 modèles sur les plateaux de présentation. Cette présentation se fera en présence de l’ambassadrice de France à Monaco (qui recevra personnellement les créateurs nordistes le 17 mai) et devant un parterre international de sommités lié à la mode.

La Monte-Carlo Fashion Week, qu’est-ce- que c’est ?
La Monte-Carlo Fashion Week a lieu du 16 au 20 mai 2018 sous le Haut Patronage de SAS la Princesse Charlène de Monaco. Elle comprend trois 3 jours de défilés, présentations, conférences et événements à portée internationale, organisés par la Chambre Monégasque de la Mode (CMM), avec le soutien du Gouvernement Princier, de la Mairie et de l’Office du Tourisme de la Principauté de Monaco. Y participent des designers connus de la mode internationale et plusieurs célébrités habitant Monaco. La MCFW rassemble des acheteurs, journalistes des social influencers internationaux qui sont autant de relais de développement futurs possibles.

Le projet ne s’arrête pas à Monte-Carlo, Maisons de Mode organisera avant la fin de l’année un défilé à Roubaix reprenant les modèles présentés le 16 mai et facilitera leur développement commercial avec les enseignes locales comme La Redoute.

Coup d’œil sur l’écosystème roubaisien de la mode et du textile
La zone d’emploi de Roubaix - Tourcoing a connu un important essor économique durant la révolution industrielle au XIXème siècle grâce à l’industrie textile. Roubaix fut un des principaux foyers du textile dans le monde, au début du XXème siècle. Dans le contexte de désindustrialisation des années 70-80, cette zone est devenue le berceau de la vente par correspondance en France. De grands groupes nationaux et internationaux comme la Redoute, les 3 Suisses ou encore Auchan s’y sont installés.
Aujourd’hui, la région Hauts-de-France bénéficie d’un positionnement stratégique : 2ème région en termes d’entreprises de plus de 10 000 salariés, 70 sièges sociaux de la grande distribution et du retail, un écosystème dynamique de clusters, un bassin économique réunissant 80 millions de consommateurs et cinq capitales européennes dans un rayon de 300 kilomètres.
Forte de son passé industriel et de sa diversité culturelle, la zone développe des savoirs faire et des compétences innovantes. Cet environnement favorise l’apparition naturelle du commerce digital et fait partie de l’ADN économique de la région. Ainsi les Web designer et data analyst ont supplanté les métiers jadis recherchés d’affineur ou de lainier.
La direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) Hauts-de-France est partie prenante et soutient cet écosystème. Elle a notamment, au nom de l’État, accompagné les entreprises Vestiaire Collective et Show-room privé dans leur installation et elle a dressé dans une étude un état des lieux du commerce digital en région [Lien : http://hauts-de-france.direccte.gouv.fr/De-la-VPC-au-commerce-digital-Etude-sur-le-commerce-a-distance-dans-les-Hauts ].

Documents à télécharger :

La lettre hebdomadaire du ministère de l’économie et des finances à destination des entreprises

Les mesures de simplification administrative à destination des entreprises

Liens
Direction générale des entreprises (DGE)
Médiateur des entreprises
--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics