Accès vers les informations pratiques pour se renseigner sur le droit du travail
Accès vers la prise de rendez-vous en ligne pour se renseigner sur le droit du travail

 
 
Accueil > Économie Entreprises > Économie territoriale > Premières Rencontres régionales des entreprises du patrimoine vivant (EPV) (...)

Premières Rencontres régionales des entreprises du patrimoine vivant (EPV) des Hauts-de-France (10 novembre 2018 - Lens)

| Publié le 17 décembre 2018 | Dernière mise à jour le 20 décembre 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La Direccte a co-organisé avec la CMA Hauts-de-France les premières Rencontres régionales des entreprises du patrimoine vivant (EPV) des Hauts-de-France, dans le cadre du salon international des métiers d’art (SIMA), au stade Bollaert-Delelis à Lens le 10 novembre 2018. Retour sur cet événement marquant.

Les premières Rencontres régionales des entreprises du patrimoine vivant (EPV) des Hauts-de-France

Elles se sont déroulées à Lens au stade BOLLAERT-DELELIS le 10 novembre 2018 dans le cadre du salon international des métiers d’art (SIMA), où plusieurs entreprises labellisées EPV exposaient leur savoir-faire. La Direccte et la CMA Hauts-de-France ont mis en avant les entreprises labellisées EPV durant l’année 2018, avec notamment une remise de diplômes pour les EPV nouvellement labellisées ou dont le label a été renouvelé :

  • Marbrerie Vandermarlière à Comines (59)
  • Atelier Courageux à Crèvecoeur le Grand (60)
  • Codentel à Calais (62)
  • Tissage d’Art de la Lys à Lys-lez-Lannoy (59)
  • Atelier traditionnel du Vimeu à Tully (60)
  • Manufacture Catry à Roncq (59)
  • Manufacture Jules Pansu à Halluin (59)
  • Distillerie Claeyssens à Wambrechies (59)
  • Verrerie Stoelzle à Masnières (59)
  • Céramique Régnier à Desvres (62)

Sont intervenus Max Vandermalière, Président de l’IMAP, Gabriel Hollander, premier vice-président de la CMA Hauts-de-France, Alexis Govciyan, directeur de l’ISM, Christophe Coudert, responsable du pôle 3 E de la Direccte et Nathalie Thieuleux, responsable du secteur Tourisme de ce même pôle 3 E.

EPV des Hauts-de-France : qui êtes-vous ? (Monographie des EPV régionales présentée par N. Thieuleux)
Le label EPV, l’excellence des savoir-faire français (présentation d’Alexis Govciyan, directeur de l’ISM)
Fiches des EPV des Hauts-de-France (extraction de l’annuaire de l’ISM - novembre 2018)

Une quarantaine d’EPV des Hauts-de-France (sur les 64 recensées : cf extraction des fiches EPV des Hauts-de-France) ont pu échanger lors des Rencontres sur leurs pratiques et leurs difficultés. Le projet de création d’une association des EPV Hauts-de-France a été lancé lors de ces échanges.

Label EPV : valoriser les savoir-faire d’exception des entreprises françaises

Le label d’État « Entreprise du Patrimoine Vivant » (EPV) a pour but de valoriser les savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence des entreprises françaises. C’est un levier de compétitivité : ces savoir-faire rares ou exceptionnels peuvent être un plus sur les marchés. C’est aussi un marqueur régional ; les EPV font partie intégrante de l’identité économique et culturelle des territoires.

Aujourd’hui quelques 1400 entreprises sont labellisées en France, représentant 65 000 emplois et un chiffre d’affaires annuel de 14 milliards d’euros.

Les EPV couvrent l’économie française autour de sept grands domaines : la décoration, la mode et la beauté, le patrimoine bâti, les équipements professionnels, la culture
et les loisirs, la gastronomie et les arts de la table.

Le soutien de l’État aux EPV se concrétise notamment à travers un accompagnement dans leurs démarches à l’export (participation à un salon à l’international...). La Direccte réalise un travail de proximité et conseille les EPV en difficulté dans les démarches à effectuer. Certaines d’entre elles se sont ainsi très fortement mobilisées pour empêcher la fermeture d’entreprises labellisées et la disparition de leur savoir-faire.

« Entreprise du Patrimoine Vivant » (EPV) : bilan 2017

Le salon international des métiers d’art (SIMA), qu’est-ce que c’est ?

Plus de 20 000 visiteurs et près de 150 exposants étaient présents au SIMA qui s’est déroulé du 9 au 11 novembre 2018 à Lens, au stade BOLLAERT-DELELIS. Des domaines et des métiers variés étaient représentés : architecture et jardins ; facture instrumentale ; métal ; restauration ; ameublement et décoration ; luminaire ; céramiques ; verre et cristal ; bijouterie, joaillerie, orfèvrerie, horlogerie ; tabletterie ; cuir et textiles...

Le SIMA est co-organisé par l’Institut des métiers d’art et du patrimoine (IMAP) et la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) Hauts-de-France.

En 2018, le SIMA a pour thème « le savoir-faire au cœur de l’excellence ». Programmation, exposants : http://salon-international-metiers-art.com/

En savoir plus :

La lettre hebdomadaire du ministère de l’économie et des finances à destination des entreprises

Les mesures de simplification administrative à destination des entreprises

Liens
Direction générale des entreprises (DGE)
Médiateur des entreprises
--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics