Accès vers les informations pratiques pour se renseigner sur le droit du travail
Accès vers la prise de rendez-vous en ligne pour se renseigner sur le droit du travail
Accès vers la rubrique "Inspection du travail"
Accès vers l'article sur les conseillers du salarié
Accès vers l'article sur les défenseurs syndicaux

 
Les dernières mises à jour
 

Rapport sur l’apprentissage en France – données 2015

| Publié le 12 février 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles (Cnefop) a publié sur son site le rapport « financement et effectifs de l’apprentissage – données 2015 ». De nombreuses données régionales sont présentées.

Ce rapport analyse, au niveau national et régional, les grandes masses financières des principaux financeurs (entreprises, Régions, État) et les circuits de financement vers les bénéficiaires finaux (CFA, employeurs d’apprentis, apprentis eux-mêmes). L’année 2015 étant la première année de mise en œuvre de la réforme du financement résultant de la loi du 5 mars 2014, elle revêt une importance particulière.

L’année 2015 a été marquée par une stabilisation des effectifs au 31 décembre, après la forte baisse constatée en 2014. Le nombre d’entrées en apprentissage a augmenté légèrement (+ 1,9 %), notamment en raison de l’augmentation à l’issue de la classe de 3ème (+ 3,1 %). La hausse de la part des apprentis dans le supérieur s’est poursuivie, avec de fortes disparités entre les régions : en Ile-de-France, 59 % des apprentis sont dans le supérieur alors que ce taux n’est que de 25 % en Normandie par exemple.

65 % des jeunes sont à l’emploi 7 mois après la sortie de l’apprentissage, un chiffre en hausse de 2,6 points en 2015.

Globalement, les dépenses pour l’apprentissage, après avoir baissé en 2014 se sont stabilisées en 2015. Les financements « régions » et « Etat » ont diminué légèrement (en lien essentiellement avec la réforme de la prime apprentissage) alors que les fonds mutualisés ont augmenté de 13 %.

S’agissant plus particulièrement des CFA, ceux-ci ont bénéficié d’une augmentation de leurs ressources de 3,3 %, venant des régions et des entreprises. Ainsi, le coût par apprenti est en légère hausse, passant de 6600 à 6700 €. L’Ile de France se démarque avec un coût de 8360 € par apprenti.

S’agissant des aides aux apprentis, le rapport souligne les fortes disparités entre les régions dans un rapport allant de 1 à 6.

Le nombre de CFA a diminué mais parallèlement, le nombre de sites a augmenté avec des structures multi-sites et des unités de formation par apprentissage (UFA).

En savoir plus :

GUIDE DES DROITS ET OBLIGATIONS DES DISPENSATEURS DE FORMATION

 
--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics