Nos services en département
 

La RÉFORME TERRITORIALE de l’ÉTAT en Nord - Pas-de-Calais - Picardie
Réforme territoriale - Organisation des services de l'État dans la région Nord - Pas-de-Calais - Picardie
LE RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 de la DIRECCTE Nord - Pas-de-Calais

 
 
 
Accueil > Nord Pas-de-Calais > Analyses et statistiques > Éléments de conjoncture économique > Éléments de conjoncture économique : situation fin mars 2014 en Nord - (...)

Éléments de conjoncture économique : situation fin mars 2014 en Nord - Pas-de-Calais

| Publié le 11 juillet 2014 | Dernière mise à jour le 16 octobre 2014
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Alors que l’année 2013 se concluait sur une reprise d’activité modeste, l’économie française semble de nouveau marquer le pas.
Dans un contexte de maitrise des dépenses publiques, la demande intérieure apparaît toujours contrainte. Après avoir été dynamique en fin d’année en raison de l’anticipation de la hausse de la TVA et du malus écologique, la consommation des ménages recule en début d’année, d’autant que la douceur du climat a incité aux économies d’énergie.

Le commerce extérieur contribue également négativement à la croissance. La demande adressée à la France progresse mais les exportations n’augmentent pas suffisamment, freinées par l’appréciation de l’euro et les pertes de parts de marché de l’industrie.
Contrairement au niveau national, les exportations régionales se renforcent au même rythme que les importations, stabilisant le déficit commercial.

Alors que la France avait renoué avec les créations d’emploi fin 2013, les fermetures de postes reprennent en janvier. Le Nord - Pas-de-Calais suit l’évolution nationale après avoir stabilisé son emploi sur les deux derniers trimestres.
Mais les fermetures ne touchent que l’intérim, effaçant en grande partie le rebond observé au 2e semestre 2013 qui avait porté l’emploi concurrentiel régional. De janvier à mars, 600 postes ont été créés dans les cœurs de métier. Pénalisé par la faiblesse de l’activité passée, l’emploi direct n’avait plus progressé depuis le 2e trimestre 2012.

L’amélioration observée depuis un an dans l’industrie se poursuit, réduisant progressivement ses pertes à -0,1 % ce trimestre. Seul ce secteur enregistre une hausse de l’indicateur de tension pour le second trimestre consécutif. Stable, le climat des affaires semble meilleur dans l’industrie que dans d’autres secteurs en raison des exportations et du regain de croissance chez ses partenaires commerciaux.
Particulièrement touchée, la construction subit des pertes d’une ampleur inédite ce trimestre (-1,8 %). La bâtiment comprend de nombreuses micro-entreprises, touchées par une hausse des défaillances en raison de la faible consommation des ménages. La construction n’a plus créé d’emploi depuis avril 2012.

Les variations combinées de l’emploi et de la population active stabilisent le chômage ce trimestre. Fin mars, le Nord - Pas-de-Calais enregistre un nouveau record historique du nombre de demandeurs d’emploi avec 371 100 personnes inscrites à Pôle emploi. Néanmoins, la dégradation du marché du travail est plus mesurée en région (+0,3 %) qu’au niveau national (+0,9 %). En baisse régulière depuis un an, la demande d’emploi des moins de 25 ans se confirme, notamment grâce à la montée en charge des emplois d’avenir.

Documents à télécharger :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics