Les dernières mises à jour
 
Accueil > Emploi Formation professionnelle > Emploi des seniors > Soutenir l’emploi des seniors

Soutenir l’emploi des seniors

| Publié le 2 octobre 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Les salariés seniors présentent de réels atouts pour les entreprises. Pourtant, ils rencontrent plus que d’autres de sérieuses difficultés sur le marché du travail. Pour faciliter le recrutement ou le maintien en emploi des seniors par les chefs d’entreprises, la Direccte Hauts-de-France, dans le cadre du Plan seniors, soutient et développe les dispositifs en leur faveur. Suppression du contrat de génération entrée en vigueur le 24 septembre 2017.

Les salariés seniors présentent de réels atouts pour les entreprises

Ils apportent à l’entreprise :

  • leur expertise : réel savoir faire et expérience légitime ;
  • une assurance : prise de responsabilité, autonomie accrue, salarié immédiatement opérationnel et force de proposition ;
  • leur conscience professionnelle : disponibilité, valeur du travail bien fait, fidélité ;
  • leur savoir-être : patience, pédagogie, expériences passées, transmission des bonnes pratiques.

Chiffres récents au niveau national

Au niveau national, le taux d’activité des 55-69 ans a progressé de 15 points depuis 2000, dépassant en 2016 son niveau de 1980 (38 %). Cela s’est traduit à la fois par une forte hausse du taux d’emploi et, depuis 2008, par une progression un peu plus rapide du taux de chômage des seniors que de celui de l’ensemble de la population active, bien qu’il reste inférieur à ce dernier (6,7 % des actifs de 55 ans ou plus de France métropolitaine contre 9,8 % en 2016). Avec de surcroît l’impact de la démographie, le poids des 55 ans ou plus dans l’emploi et le chômage a plus que doublé depuis 2000. Les sujets de leurs conditions de travail, de leur santé au travail et des discriminations à l’embauche selon l’âge deviennent alors plus importants. Cela rend aussi plus nécessaire de développer la formation continue des seniors : à la fois pour ceux qui sont en emploi, car la formation professionnelle décroît avec l’âge, et pour ceux qui sont au chômage pour accélérer leur réinsertion professionnelle (66 % des chômeurs de 55 ans ou plus sont au chômage depuis au moins un an en 2016 contre 41 % pour les moins de 55 ans). En 2016, le taux de chômage des 55-64 ans s’élevait à 6,7%, contre 9,8 % pour l’ensemble des actifs. (Chiffres de la DARES). Les séniors restent plus durablement au chômage (66 % des chômeurs âgés de 55 à 64 ans le sont depuis au moins un an, contre 41 % pour les 15-64 ans)-(2016).
4, 3 millions de séniors sont en situation d’emploi, dont 485 000 retraités ou pré-retraités (2015). Les séniors sont plus souvent à temps partiel (25% des 55 ans ou plus contre 18,8 % de l’ensemble des actifs en 2015).

Chiffres en Hauts-de-France

Bien qu’en progression ces dernières années, le taux d’emploi des 55-64 ans ne dépasse pas 36 % en 2012 dans les Hauts-de-France. L’emploi des seniors est bien en dessous du niveau national (42 %) et se trouve encore loin de l’objectif européen attendu de 50 %. En outre, le taux national moyen masque une décrue très rapide du taux d’emploi, chaque année, au-delà de 55 ans.
Depuis 2008, le nombre de demandeurs d’emploi seniors est en progression constante. Entre décembre 2014 et décembre 2015, il a encore connu une forte dégradation parmi les différentes classes d’âge (+ 7,8 %). Leurs perspectives d’accéder à un emploi stable à quelques années de la retraite sont particulièrement faibles puisque la probabilité pour un senior de retrouver un emploi est moitié moindre que pour quelqu’un d’âge médian.

Ce public aux difficultés accrues doit bénéficier d’un accompagnement renforcé pour rester mobilisé vers l’insertion professionnelle.

DISPOSITIFS D’AIDE AU RECRUTEMENT D’UN SALARIE SENIOR

Suppression du contrat de génération

Les ordonnances prises dans le cadre de la loi n° 2017-1340 du 15 septembre 2017 d’habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour le renforcement du dialogue social entérinent la suppression du dispositif contrat de génération dans ses volets conventionnel et « aides » (article 9 de l’ordonnance n° 2017-1387 du 22 septembre 2017 relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail).

Cette suppression du contrat de génération est entrée en vigueur le 24 septembre 2017, au lendemain de la publication des ordonnances.

(liens vers les pages du site internet du ministère du Travail, de Pôle Emploi et d’autres organismes concernés)

Pour les seniors reconnus travailleurs handicapés :

LES OUTILS D’AIDE AU MAINTIEN DANS L’EMPLOI ET A LA FORMATION

Pour les seniors reconnus travailleurs handicapés :

LES CONDITIONS DE TRAVAIL

 

Emploi sans discrimination

La lutte contre la discrimination à l’embauche : #LesCompétences Dabord

Seniors : les idées reçues
(En construction)

Partenaires

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics