Les dernières mises à jour
 
Accueil > Une délégation tunisienne scrute le fonctionnement de la prévention des (...)

Une délégation tunisienne scrute le fonctionnement de la prévention des risques professionnels dans les Hauts-de-France

| Publié le 27 avril 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Dans le cadre du jumelage Tuniso-européen « appui au développement du travail décent », une délégation tunisienne a rencontré, entre le 23 et le 26 avril 2018, plusieurs acteurs de la santé au travail des Hauts de France. Avec comme fil conducteur la prévention des risques professionnels dans le BTP.

Cette visite avait comme but d’étudier l’expérience française en matière d’animation des projets régionaux d’amélioration de la prévention des risques professionnels (acteurs, méthodologie de travail, indicateurs de mesure retenus…), particulièrement dans le secteur du BTP.

Le programme de visite a été concocté dans ce sens et la délégation tunisienne a pu échanger avec des acteurs institutionnels et des organismes de prévention (Direccte Hauts-de-France, OPPBTP, Carsat, le service interentreprises de santé au travail Pôle santé travail) et SOGEA, une entreprise du bâtiment située à Roubaix.

Une délégation composée de praticien(ne)s dans le domaine de la santé au travail en Tunisie
  • M. le Docteur Lotfi MAHJOUB, Directeur de l’inspection médicale et de la sécurité au travail, Chef de projet du pays bénéficiaire du jumelage ;
  • M. le Docteur Mohamed Jenayah, Chef de division de l’inspection médicale et de sécurité au travail à Mahdia ;
  • M. le Docteur Abdessalem SLAMA, Chef de service du contrôle des services médicaux au travail à Sousse ;
  • Mme le Docteur Ilham HAJJI, Cheffe de service à l’inspection médicale et de sécurité au travail de Bizerte ;
  • Mme le Docteur Mouna MAMI, Cheffe de service à l’inspection médicale et de sécurité au travail à l’Ariana ;
  • Mme le Docteur Aida LAMLOUM, Cheffe de service de l’inspection médicale, Conseillère résident jumelage homologue IMRT, Tunis 1 ;
  • Mr Mohamed BEN SALAH, Chef de service de la sécurité sur les lieux du travail à la DIMST ;
  • M. Jérôme LEGRAND, Conseiller Résident Jumelage, Expertise France.


La délégation tunisienne avec la directrice régionale de la Direccte Hauts-de-France (première à gauche)

La délégation tunisienne répond à trois questions :

1. Qu’est-ce qui vous a particulièrement frappé dans l’expérience régionale en matière de prévention des risques professionnels ?

L’implication de l’ensemble des partenaires de la prévention, qu’il s’agisse des institutionnels ou des partenaires sociaux, est un point qui nous a favorablement marqué. La démarche d’un plan régional cadré par un plan national nous a particulièrement intéressée : les régions peuvent adapter les actions en fonction de leur diagnostic territorial. L’Atlas en santé travail est un outil déterminant pour la déclinaison des actions.

2. Qu’est-ce qui se rapproche le plus de la situation en Tunisie et qu’est-ce qui en est le plus éloigné ?

Il existe beaucoup de points communs : l’existence d’institutions de prévention, une réglementation santé sécurité adoptée dans la même philosophie. Cependant nous ressentons le besoin de renforcer le travail en coordination avec les différents acteurs sur le territoire notamment avec les partenaires sociaux. Le conseil national du dialogue social qui vient d’être mis en place en Tunisie (conseil tripartite comprenant des représentants de l’Etat, des organisations syndicales et des organisations patronales) devrait permettre de structurer nos échanges.

3. Quels sont les suites qui seront données à cette visite dans le cadre du jumelage « appui au développement du travail décent » ?

Au regard des échanges lors de cette visite d’étude, nous souhaitons approfondir les actions régionales que nous avons commencé à définir. Nous allons dégager des axes de travail pour développer des actions de terrain en santé sécurité en essayant d’impliquer plusieurs acteurs. Nous allons identifier les intérêts à agir de chacun et mettre en place un programme commun. L’enquête Cartographie des Risques Professionnels en Tunisie (CaRiPT) va aider à définir des cibles de prévention communes.

Le jumelage européen « appui au développement du travail décent », qu’est-ce que c’est ?
La Tunisie et la France mènent depuis le mois de février 2016 un jumelage européen « appui au développement du travail décent » visant à renforcer les capacités institutionnelles du ministère des affaires sociales, direction de l’inspection médicale et de la sécurité au travail.

Ce projet de 30 mois vise à appuyer l’administration tunisienne dans l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie de prévention des risques professionnels, de la mise en œuvre d’une Cartographie des Risques Professionnels en Tunisie (CaRiPT) et de la définition d’un plan de formation tout au long de la vie professionnelle.

Pour en savoir plus : consultez le dépliant proposé au format PDF ci-dessous.

-- --