Les dernières mises à jour
 

MAUD

| Publié le 11 juin 2012
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le pôle de compétitivité MAUD – Matériaux et Applications pour une Utilisation Durable – basé à Villeneuve d’Ascq et labellisé en juillet 2005, soutient les projets innovants touchant aux problématiques des matériaux (verre, céramique, polymères, plastiques biosourcés, papier, carton, métal, bois), la chimie verte et le développement durable.

MAUD s’appuie, pour ce faire, sur quatre axes couvrant les grands domaines d’usage :

  • les matériaux multi-fonctionnels : maîtrise des propriétés et des fonctions des matériaux ;
  • les matériaux éco-conçus : formulation et conception de matériaux à faible impact environnemental ;
  • les matériaux biosourcés : synthèse et transformation des matériaux issus de ressources renouvelables ;
  • les procédés performants et les technologies propres : efficacité énergétique des procédés et procédés alternatifs ;

Les marchés-clés du pôle liés à ces champs technologiques sont les arts de la table, l’imprimerie et les arts graphiques, le packaging et l’emballage, la plasturgie et les applications des produits biosourcés.

Sur ces marchés, l’ambition du pôle est d’amener les entreprises à identifier et à mettre en œuvre leurs leviers de croissance économique et de productivité.

MAUD rassemble et fédère plus de 80 adhérents, entreprises et partenaires de la recherche et de la formation, autour d’un noyau initial composé de trois grands acteurs régionaux : Arc International (leader mondial des arts de la table), Roquette Frères (premier producteur français et quatrième mondial de l’industrie amidonnière) et l’Université des Sciences et Technologies de Lille.

Parmi les sujets d’envergure, le pôle MAUD participe à la mise en œuvre du projet IFMAS (Institut Français des Matériaux Agro-Sourcés) labellisé « Institut d’Excellence sur les Energies Décarbonées » en mars 2012. Positionné en Nord-Pas de Calais et intégrant un actionnariat public-privé, l’institut de recherche développera de nouvelles technologies pour créer des matériaux innovants à partir de ressources végétales locales. Il étudiera en particulier la transformation des matières premières et la mise en forme des plastiques végétaux, en prenant en compte le recyclage et la gestion de la fin de vie des nouveaux produits manufacturés.

En savoir plus :
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics