Accès vers les informations pratiques pour se renseigner sur le droit du travail

 
 

 










 
Accueil > « Bip pop », une plateforme pour lutter contre l’isolement des ainés soutenue (...)

« Bip pop », une plateforme pour lutter contre l’isolement des ainés soutenue par la fondation "La France s’engage"

| Publié le 15 février 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Depuis sa création, la fondation « La France s’engage » (FFE) est à l’affût d’initiatives privées innovantes qui apportent des solutions concrètes sur le terrain. En 2020, FFE a repéré le projet « Bip pop », développé par les enseignants chercheurs de l’Université technologique de Compiègne (UTC) et leur a décerné un prix.

« Bip pop » est une plateforme numérique qui met en relation des personnes en situation d’isolement et de perte d’autonomie avec des bénévoles engagés

Cette plateforme intervient en complément des associations et des dispositifs déjà mis en place par les collectivités, qui jouent le rôle de tiers de confiance en validant les demandes bénévoles et en relayant les demandes bénéficiaires. Les actions de solidarité peuvent prendre des formes très variées : visites de convivialité, lecture à haute voix, aide informatique ou aux formalités administratives ou accompagnement pour des rendez-vous ou des balades…

Depuis sa création « Bip pop » a généré près de 20 000 heures de bénévolat. L’outil a été déployé sur 933 communes dans quatre régions (Île-de-France, PACA, Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts-de-France). Grâce à la fondation, la coopérative bénéficiera d’une bourse et d’un accompagnement de trois ans pour essaimer son projet sur l’ensemble du territoire national. L’objectif est d’atteindre les 100 000 bénéficiaires d’ici trois ans.

Échanges à Compiègne avec les porteurs du projet

Le 8 février 2021, François HOLLANDE, Président de la fondation, et Damien BALDIN, Directeur, sont venus à la rencontre des porteurs du projet réunis au sein de la coopérative « Django Mesh ». Ils ont pu échanger avec l’équipe et les principaux acteurs publics, associatifs et privés qui participent à la dynamique.
Anne GUENAND, directrice de la coopérative, a retracé le cheminement du projet, de l’idée à sa concrétisation. Tous ceux qui ont joué un rôle moteur ont pu s’exprimer :

  • Les représentants du Conseil départemental, du Conseil régional, de Groupama et de la société SENS ont réaffirmé leur satisfaction et le soutien de leurs structures ;
  • L’Institut Godin a fait part de réflexions sur les pratiques et l’innovation dans le champ de l’économie sociale et solidaire. La coopérative bénéficie d’un accompagnement méthodologique de la part de l’institut ;
  • la Direccte Hauts-de-France qui a octroyé un agrément ESUS à la coopérative en mai 2020, a rappelé le contexte contraignant dans lequel est intervenu le traitement de ce dossier. Bruno HANNOTTE, a ensuite relevé quelques éléments qui ont amené à la reconnaissance de l’utilité sociale de la structure : « Cet outil contribue à réduire l’isolement, crée des solidarités et du lien intergénérationnel ; il répond aux besoins de maintien à domicile exprimé par la majorité des personnes âgées. Il peut aussi bénéficier aux personnes en situation de handicap. Bip pop réduit la fracture numérique et peut même renforcer le commerce de proximité. « Bip pop » s’est révélé encore plus utile dans le contexte sanitaire actuel ».

Anne GUENAND a remercié l’assemblée pour la qualité du partenariat malgré le contexte dégradé. Elle a aussi retenu la proposition de l’Unité départementale de la Direccte de l’aider à faire connaître « Bip pop ».

François HOLLANDE a salué le caractère innovant de cet outil. Pour lui, l’implication des collectivités locales et l’efficience de la coopération autour de ce projet ont été des atouts majeurs dans sa mise en œuvre et dans la reconnaissance de la Fondation « La France s’engage ».

--

Webmestre |